Art-T. #3 – ‘Yarn bombing’ par Magda Sayeg

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Magda Sayeg tricote depuis son enfance, mais c’est en 2005 qu’elle fait son premier graffiti en recouvrant la poignée de la porte de sa boutique à Houston aux Etats-Unis. Quelque temps plus tard, elle fonde Knitta (Knitta, please!), un collectif de ‘knit graffiti’, considéré comme étant à la base du mouvement du ‘yarn bombing’.

Le collectif Knitta (Knitta, Please!) est connu pour recouvrir ou emballer de tricot ou de fils colorés le mobilier urbain et les lieux publics (réverbères, horodateurs, poteaux téléphoniques, panneaux de signalisation, arbres, sculptures, …). Cette pratique est aussi appelée ‘knit bombing’, ‘knit graffiti’, ‘yarn storming‘ ou ‘yarnbombing‘. Elle vise à rendre la ville « plus chaleureuse et moins impersonnelle, et de susciter l’intérêt des passants ».

À la suite de Knitta, la pratique s’est largement répandue, notamment en Europe de l’Est et en Angleterre. C’est à Londres qu’a été créé en 2009 le premier collectif de guérilla du tricot, ‘Knit the City’ [KTC] (‘Tricote la ville‘).

En savoir plus : www.magdasayeg.com / www.knitthecity.com

Sources : Magda Sayeg. Knit the City

Publicités

18 réflexions sur “Art-T. #3 – ‘Yarn bombing’ par Magda Sayeg

Laissez votre commentaire • Leave a reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s